La forêt primitive

Il n'y a plus de véritables forêts primitives au Parc National.

On parle de forêt primitive lorsqu'une forêt n'a pas ou n'a que très peu subi l'influence humaine. L'exploitation intensive du bois durant ces derniers siècles dans la région du Parc National a fortement modifié la nature forestière. A part quelques reliquats dans des endroits inaccessibles, les forêts primitives ont depuis longtemps disparu de la région.

Le bois mort offre l'habitat à de nombreux organismes et la matière première pour de nouvelles vies. Au Parc National, les arbres tombés sont laissés sur place pour respecter le cycle naturel.
Les forêts du Parc National recommencent à se développer librement grâce à l’abandon de l'exploitation du bois.